• La fête du cochon : La mise à mort du (ou des) cochon(s), de décembre à février, est l’occasion de nouvelles réjouissances. De bon matin les voisins se rassemblent dans la maison concernée: la journée commence par un copieux petit déjeuner consistant en «charcutailles», pélardons, « cèbes » (oignons crus), le tout arrosé de gros rouge.
  • Les processions religieuses : Pour la Fête-Dieu, le prêtre, recouvert d’une chape de drap d’or, surmonté d’un dais de soie rouge et encadré de quatre enfants de choeur portant des lanternes, promène dans les rues du village le Saint Sacrement contenu dans un ostensoir doré à l’or fin, tandis que les fidèles entonnent le « Lauda Sion salvatorem ».

Flash info

Ouverture du site

Lire la suite...

Évènements

Espace Pratique

Marchés Publics

Contact