Le Crouzet

crouzet-1 vMais il ne faut pas se laisser tromper par cette tardive apparition dans les textes, car le Crouzet est sûrement à mettre en relation avec la présence de traces nombreuses et variées d’exploitations minières, dans un triangle Aurières – Estelle – Crottières. Dans ses notes manuscrites rédigées en 1865, l’abbé Bourilhon suppose même que « Crouzet » viendrait de « creuset », pour la fonte des minerais. Il rapporte même une légende selon laquelle les seigneurs de Crottières avaient pour habitude d’attirer par ruse des paysans des environs, en particulier La Bruguière, pour être introduits dans les galeries ou puits de mines, d’où ils ne sortaient plus. crouzet-3 v

Crottières, amas de ruines au-dessus du Crouzet, a-t-il abrité un château ? Même incertitude que pour Blanquefort, même si les témoignages écrits sont ici plus probants.

Ainsi, un « Raimond de Crotières, chevalier » est cité dans le Chartrier d’Alzon en 1250, et un « Damoisel Jordan de Crostières » est cité dans un texte ecclésiastique de 1270.

En 1354, dans le Chartrier d’Alzon, un autre Raymond de Crottières, « damoisel », fait reconnaissance de son fief comme vassal de Gérald d’Armagnac, baron de Roquefeuil, lequel lui reconnaît les droits de basse et moyenne justice, de chasse, de ban, en échange de quoi « est tenu aux cavalcades et guerres comme les autres nobles de la terre de Roquefeuil ». 

Uchasseurs crouzet vne tradition orale plus récente rapporte que la messe à Arrigas ne commençait pas tant que les « demoiselles de Crottières » n’étaient pas arrivées. En contrebas du Crouzet et de Crottières se trouve une autre ruine, plus modeste, c’est la « baraque de Simon ». La tradition orale rapporte que ce Simon était un original qui avait pour habitude de se déguiser en curé et de jouer à célébrer la messe.

Flash info

Ouverture du site

Lire la suite...

Évènements

Espace Pratique

Marchés Publics

Contact