Estelle

Stela, c’est-à-dire l’étoile en latin, serait donc l’étymologie de ce nom de lieu. Peut-être à relier aux voies de communication qui, de longue date, ont traversé ce hameau, et donc pourquoi pas en direction de Compostelle (Campus Stellae en latin) ? Il est certain que l’extension moderne du lieu-dit est à mettre en relation avec la voie royale d’Aix à Montauban, devenue « voie impériale » au XIXe siècle, et qui a donné lieu à certaines activités caractéristiques telles qu’un relai de poste et une auberge. estelle 1 v

A noter aussi la présence d’un moulin, dont les ruines sont encore visibles en amont de la maison Fesquet. Il faut dire que les maisons les plus basses ont été inondées à plusieurs reprises, le niveau du torrent en cru ayant même atteint, si l’on en croit la tradition orale, la terrasse de la maison Fesquet.

Dans le vallon perpendiculaire à la vallée d’Estelle et qui descend depuis Aurières, se trouve le « rocher des fées », certainement l’entrée éboulée d’une ancienne galerie de mine, d’où s’échappent par temps froid des fumées de vapeur d’eau liées au contraste thermique et qui ont excité dans le passé l’imagination des populations, d’où le toponyme du lieu quelque peu « fantastique ».

Flash info

Ouverture du site

Lire la suite...

Évènements

Espace Pratique

Marchés Publics

Contact