Bonnels

Il a appartenu aux XVIIe et XVIIIe siècles à une branche des Dupont de la Rode, famille noble basée à Aumessas, et dont l’extraction chevaleresque est attestée dès le XVe siècle. Les Dupont de Bonnels, tout comme le reste de leur famille, adhérèrent très tôt au protestantisme, fait rarissime dans l’histoire très catholique d’Arrigas. Cela leur a coûté très cher puisque en 1703, pendant la Guerre des Camisards, Louis-Barthélémy Dupont de Bonnels, petit gentilhomme sans fortune, et ancien des gardes du Roi, sera arrêté, torturé et décapité à Nîmes, sur ordre de l’Intendant du Languedoc, Nicolas de Lamoignon de Basville, pour avoir participé au « brûlement » des églises d’Aumessas et du Bosc. Le domaine de Bonnels, autrefois cultivé et terre de parcours pour les ovins, a fait l’objet depuis quarante ans d’un reboisement en conifères.

Flash info

Ouverture du site

Lire la suite...

Évènements

Espace Pratique

Marchés Publics

Contact